bois thermo-chauffé ou rétifié › Comptoir des Bois

bois thermo-chauffé ou rétifié

 

Pour améliorer les caractéristiques de certains bois locaux, résineux ou feuillus, quelques fabricants ont recours au traitement thermique, appelé en France « rétification ». Les bois pouvant être rétifiés sont l’épicéa, le peuplier, le sapin, l’hêtre, le pin maritime et le pin sylvestre.

 

 

Le bois naturel non traité se déforme sous l’effet de l’humidité, et il se dégrade avec les insectes et les moisissures.

On pallie à ces inconvénients avec des traitements chimiques (imprégnation autoclave) ou en important des essences de bois exotiques  réputées pour leur stabilité.

Mais l’imprégnation chimique du bois soulève bien des controverses. Quant aux importations de bois, elles génèrent d’importants besoins en énergie grises.

 

S’inscrivant pleinement dans la démarche de développement durable, le bois rétifié est une véritable alternative à l’utilisation de bois exotiques ou de bois d’extérieur traités chimiquement. Particulièrement recommandé pour les pièces humides mais aussi les terrasses, le bois rétifié est 100 % écologique.

 

La rétification consiste à chauffer le bois à une température pouvant atteindre 240 °C dans des conditions extrêmement précises. Sans ajout de produits chimiques, le procédé entraîne une modification physico-chimique définitive des composants du bois. Il s’en suit une modification de sa teinte, une augmentation de sa stabilité dimensionnelle, une plus grande résistance aux champignons et aux insectes xylophages. Le bois est traité à cœur et les chutes peuvent être incinérées sans risque pour la santé ou pour l’environnement.

La rétification permet d’utiliser et de valoriser des bois de pays mais elle demande une dépense d’énergie non négligeable, environ 3,8 MJ/kg. Cependant cette solution reste préférable aux bois exotiques qui demandent également beaucoup d’énergie pour leur transport.

Le bois rétifiés ont pour avantages d’être très stables, d’avoir très peu de variation dimensionnelle (dilation et retrait des lames). En revanche, le fait qu’une partie de la lignite présente dans le bois disparaisse lors de cette opération rend l’élément traité plus fragile et plus cassant en abaissant sa contrainte de flexion.

Généralement on utilise le pin maritime, le frêne, le hêtre, et le chêne. La rétification modifie la couleur vers des teintes fumées plus chaudes ; le rendu esthétique est très intéressant. Mais comme pour tous les bois, la teinte évoluera vers un gris clair sous l’action des UV.

 

Le traitement haute température du bois entraîne un surcoût sur les essences qu’il transforme. Toutefois, le prix du bois rétifié reste inférieur à celui des essences exotiques.