bois traité autoclave › Comptoir des Bois

bois traité autoclave

 

Le bois autoclavé est un bois qui a subi un traitement en profondeur afin d’être protégé des agressions biologiques (insectes – champignons) responsables de la détérioration du matériau. Pour pallier à la putrescibilité du bois, le bois autoclave reçoit des traitements qui prolongent sa durabilité

 

Les produits de préservation sont à base de matières actives dispensées en très faibles quantités et que l’on retrouve dans les domaines phyto-sanitaires et pharmaceutiques.

 

La plupart des produits utilisent des sels de Cuivre comme principe actif de base. Le Cuivre est connu comme élément principal de la fameuse « bouillie bordelaise ». Il a l’avantage de se fixer correctement dans les cellules du bois pour résister aux intempéries. Combiné à cet élément naturel, des composés organiques biodégradables permettent d’atteindre un pouvoir fongicide suffisant. Ces composés sont des produits phytosanitaires couramment utilisés en agriculture, en jardinage ou dans l’industrie. D’autres produits de préservation utilisent le Bohr comme élément principal mais son inconvénient est d’être plus facilement lessivable que le Cuivre.

Ces produits utilisés sont admis toxiques ou irritant sous forme concentrée mais ils sont utilisés dans le bois sous forme très diluée. Ces produits  sont tout à fait autorisés par la Directive Biocide Européenne « 98/8/CE »  Ces produits sont sous certification CTB + qui intègre la notion d’efficacité et une évaluation santé-environnement par des experts tox-écotox indépendants. La certification CTB + est  délivrée par le FCBA, elle atteste de l’efficacité mais aussi de la non- toxicité des bois traités en autoclave pour l’homme, les animaux et l’environnement en général.

 

 

Afin de définir le degré de risques encourus par le bois selon les conditions de son utilisation, un système de classement a été mis en place.

Il existe 5 classes en  vigueur :

 CLASSE 2

Bois toujours à l’abri des intempéries. Humidification possible par
condensation occasionnelle

 CLASSE 3

Bois soumis à des alternances d’humidité et de sécheresses,
sans contact avec le sol et sans pièges à eaux (ex. bardage)

 CLASSE 4

Bois en contact avec le sol. Bois immergé en eau douce.
Bois soumis à des humidifications fréquentes ou permanentes

 

Le bois autoclave est un bois traité contre les champignons, insectes et autres parasites au moyen d’une technique d’imprégnation sous vide. Le bois est introduit dans un compartiment étanche nommé autoclave, duquel l’air est expulsé, au profit du produit fongicide et vermicide, ainsi qu’un traitement contre la putrescibilité, qui s’infiltre jusqu’au coeur de la lame de bois sous l’effet de la pression.

Le bois autoclave est donc traité à coeur et non seulement en surface comme pour les techniques d’aspersion ou de trempage: il résiste donc beaucoup mieux et beaucoup plus longtemps aux assauts du temps qui passe et du temps qu’il fait ! Un plus non négligeable en terme de durabilité.

Les produits utilisés pour le traitement du bois doivent être certifiés CTB P+, indiquant ainsi qu’ils ne nuisent pas à l’environnement, ni à la santé des usagers. Un bois bien traité est conforme aux spécifications de la norme française NF B 50-100-3.

 

 

Particularité pour le Pin : le produit pénètre profondément jusqu’au cœur du pin. Mais il est impossible de le faire pénétrer DANS le cœur même du pin (le duramen) car celui-ci n’est pas imprégnable.

Il est donc normal de constater en tronçonnant une pièce de pin imprégné qu’il y a une zone non-traitée, en principe rouge (couleur du duramen).

D’ailleurs, pour maintenir la protection du traitement et la compatibilité avec la classe d’emploi 4, il est impératif de ne pas usiner les bois une fois sortis de l’autoclave. Tout usinage doit être réalisé avant l’imprégnation.

Si toutefois une découpe a lieu, il est nécessaire de rétablir la protection à l’aide d’un produit spécial « traitement des coupes » et de ne pas utiliser les bois recoupés en classe d’emploi 4.

En savoir plus